Histoires et anecdotes

(dernière mise à jour : le 10 novembre 2014)

Nous remercions Nicolas qui a bien voulu accepter d’alimenter cette rubrique en anecdotes, histoires drôles et dessins humoristiques sur la chasse et les chasseurs.

Est-il raisonnable d’autoriser les Belges à chasser ?

Deux belges ont décidé d’aller chasser l’élan dans le nord canadien. Ils se renseignent sur les meilleurs endroits, louent une voiture et des fusils, vont au bout de la route qu’on leur a indiqué, laissent la voiture et continuent à pied.Ils marchent pendant une heure, et tout d’un coup, ils voient un élan. Un coup de fusil et son affaire est réglée.

Ils l’attrapent par la queue et commencent à le tirer vers la voiture mais les poils de l’élan accrochent sur la neige, et au bout de deux heures, ils n’ont fait qu’une centaine de mètres.Passe un chasseur du coin qui leur dit : »Ah mais c’est pas comme ça qu’il faut faire !! Tirez par les cornes, comme ça les poils se dresseront pas et ça glissera plus facilement ! »

Les belges décident de suivre cet excellent conseil, et au bout d’un moment, l’un d’eux remarque :

« Alleye alleye, c’est vrai que ça est bien plus facile comme ça. Mais alors, qu’est-ce qu’on s’éloigne de la voiture … »

Autres histoires belges …et de chasse 

 Deux belges sont à la chasse. Ils voient passer un deltaplane.

Le premier belge épaule et tire. Le second dit : « Bah tu l’as raté !! »

Le chasseur malchanceux lui répond : « Oui mais il a quand même lâché sa proie ! »

 

Pourquoi les belges apportent-ils un fusil aux toilettes ?

- Pour tirer la chasse.

 

Pourquoi les belges ont-ils arrêté la chasse aux canards ?

Parce qu’ils n’arrivaient pas à lancer les chiens assez haut.

 

Deux belges font un safari en Afrique. Soudain, un lion sort de la brousse et se jette sur un des chasseurs. Après une dure bataille il réussit à se dégager de la bête et à la faire fuir. Il rejoint alors son ami tout ensanglanté et les vêtements en lambeaux.

- Espèce d’idiot, pourquoi tu n’as pas tiré? Ce lion a failli me tuer, dit-il à son compagnon.

- Mais, répond l’autre, le fusil que tu m’as donné, tu m’a dit que c’était pour tuer les éléphants !

 

 

Et puis il n’y a pas que les Belges…..

Ce sont deux chasseurs à la recherche d’un terrain de chasse. Ils sont en 4X4 et arrivent près d’une ferme. Le conducteur s’arrête et descend de la voiture. Il va s’adresser au fermier qui est en train de réparer son tracteur dans la cour de la ferme.

- Bonjour Monsieur. Nous autoriseriez-vous à chasser sur vos terres ?

Le vieux fermier répond :

- Ça peut se faire. Mais en échange, plutôt que de vous faire payer quelque chose, je vous demanderai une faveur :

Ce vieux cheval là-bas est atteint d’un cancer des testicules et doit beaucoup souffrir. Cependant, je n’ai pas le courage de le tuer. Voulez-vous bien faire ça pour moi ?

Le chasseur lui répond: « OK » et retourne vers sa voiture. Tout en marchant, il se dit qu’il va faire une blague à son copain resté dans le 4X4 …Il monte dans la voiture et quand son copain lui demande ce qu’a dit le fermier, il répond :

- Non, on ne peut pas chasser ici, mais je vais donner une leçon à ce vieux con !

Là dessus, il prend son fusil, sort de la voiture et il abat le vieux cheval et concluant par un

« ça lui apprendra ! »

A ce moment là, un second coup de feu résonne de l’autre côté de la voiture et l’autre chasseur dit :

-        Ouais! Moi j’ai eu la vache !

Les plaisirs secrets de la chasse

Un militant de Chasse, Pêche, Nature et Tradition s’en va à la chasse à l’ours. Il aperçoit un petit ours brun qu’il tire. Il reçoit une tape sur l’épaule et se retourne pour voir qui est derrière lui. Un gros ours noir le regarde et lui dit :

- Tu as deux choix, ou je te bats à mort ou bien je te sodomise.

Le chasseur choisit la vie. Après deux semaines de réhabilitation, il veut sa revanche. Il va en forêt, traque et tire enfin l’ours noir. On lui tape encore sur l’épaule… Un énorme grizzly lui dit:

- Je pense que tu as fait une erreur.

Il lui propose deux choix : ou il le bat à mort ou bien ils ont ensemble une séance de sexe brutal. Le chasseur choisit encore la vie…Après 3 mois de convalescence, il veut sa revanche sur le grizzly. Rendu dans le bois, il trouve enfin l’ours qu’il tire. Il est satisfait quand quelqu’un lui tape encore sur l’épaule. Cette fois c’est un ours polaire géant qui lui dit :

- Admets-le, tu ne viens pas vraiment ici pour la chasse…

Il arrive même que les blondes aillent à la

chasse !

Une blonde est en vacances en Louisiane. Elle entre dans un magasin de chaussures car elle veut à tout prix s’acheter une paire de souliers de crocodile pendant son séjour. Le prix des souliers est si élevé qu’elle essaie de marchander avec le vendeur. Ce dernier étant intransigeant, elle lui dit : Puisque c’est comme ça, je vais m’en chasser une paire moi-même !

Et elle quitte le magasin. A la fin de la journée, le vendeur, en rentrant chez lui, passe devant un marécage et voit la blonde, dans l’eau jusqu’à la taille, armée d’un fusil. Sur le bord du marécage, cinq ou six crocodiles sont morts, alignés sur la terre ferme. A ce moment, il voit dans l’eau un énorme crocodile de 10 ou 12 mètres s’approcher de la blonde. Bang ! La blonde l’abat, le traîne sur la terre ferme, le retourne sur le dos et dit :

- Et merde ! Celui-là non plus n’a pas de souliers !

Le « poste du Russe »

C’est l’histoire d’un chasseur polonais qui n’était même pas Russe. Mais bon c’est comme ça qu’ils avaient décidé de l’appeler. Et je suis bien placé pour savoir que l’on ne peut rien y changer…! « Le Russe » en question est au poste et voit un gros sanglier arrivé droit devant lui. Le cochon s’arrête pour inspecter le terrain avant d’aller plus loin. Le Russe en question prend sa visée, vise la tête, tire et… le cochon ne bouge pas ! 2ème balle ! 3ème balle, rien ! Le cochon ne bouge toujours pas. Fou de rage il recharge, retire plusieurs balles, appelle son collègue parce qu’il n’a plus de balles. Le sanglier ne bouge toujours pas et le regarde toujours fixement. Et pour cause ! La première balle l’a atteint en pleine tête, mort sur le coup, il était resté coincé dans une grosse souche en forme de V. Au troisième chargeur il fallut arrêter le type de force, il devenait fou !

D’où le nom de cet endroit dit « poste du Russe ».

Le lion et la belle-mère

Un chasseur part pour un safari au Kenya avec sa femme et sa belle-mère. Un soir, alors que tout le monde dort, l’épouse du chasseur est réveillée par un bruit et constate que sa mère a disparu. Elle secoue son mari pour le réveiller et insiste pour qu’ils se mettent tout de suite à sa recherche. Le chasseur prend sa carabine et ils commencent à chercher.

Dans une clairière, ils ont une vision terrifiante : la belle-mère est acculée à un arbre et un lion énorme lui fait face.L’épouse demande à son mari :

- Oh mon Dieu ! Qu’est-ce qu’on va faire ?

Et le mari lui répond :

- Ben, rien. C’est le lion qui s’est mis lui-même dans cette situation. Il n’a qu’à se débrouiller tout seul !

Notice d’information et de mise en garde de l’Etat

d’Idaho contre le grizzly

« Au vu du nombre important d’incidents homme-grizzly répertoriés dans l’Etat, le Département de la Pêche et des Loisirs informe les auto-stoppeurs, les campeurs, les chasseurs et les pêcheurs de toujours rester sur leurs gardes dès lors qu’ils pénètrent un Parc National. Nous conseillons à ces personnes de toujours porter sur elles des petites clochettes sonores destinées à éviter de surprendre les ours dans leur sommeil. Nous leur conseillons aussi de toujours porter sur eux un flacon de poivre en spray destiné à être pulvérisé sur la gueule de l’animal dans le cas d’une rencontre fortuite. Ces mêmes personnes auront tout intérêt à relever tous les signes témoignant d’une activité des Ursidés. En particulier, apprendre à reconnaître la différence entre les matières fécales des ours noirs, et celles des grizzlis :

-        les crottes des ours noirs sont petites, contiennent des pépins de baies et de la fourrure d’écureuils ;

-        les crottes de grizzlis sont beaucoup plus grandes, contiennent des petites clochettes sonores et sentent le poivre. »

 

La chasse au gorille

Un Européen va en Afrique chasser le gorille.  A l’hôtel, il retrouve son guide accompagné d’un chien et équipé d’un fusil et d’un filet. Après les salutations d’usage, le guide dit à l’Européen :

- Tu es venu pour capturer un gorille, alors il faut d’abord que je t’explique la technique : on repère un arbre où il y a un gorille, je monte dedans, je secoue l’arbre, le gorille tombe et là le chien (qui est dressé pour ça) le mord aux testicules, ça paralyse le gorille et tu n’as plus qu’à le capturer au filet.

- OK, lui répondant l’apprenti chasseur de gorilles,  mais le fusil c’est pourquoi faire ?

- Eh bien, si c’est moi qui tombe de l’arbre,  tu tues le chien !

Si on n’a pas la paix chez soi….

 

Le bon geste de premier secours

Deux chasseurs avancent dans un bois quand soudain, l’un des 2 s’effondre. Il ne bouge plus, ne respire plus. Son compagnon sort son portable, appelle les urgences et hurle : « Mon copain est tombé, je crois qu’il est mort !!! qu’est-ce que je peux faire ??? »

Le médecin, à l’autre bout de la ligne, lui répond : « Calmez-vous, Monsieur ! D’abord, assurez-vous qu’il est bien mort ?! »

Après un silence, le médecin entend un coup de feu et le chasseur lui dit : « Bon, et maintenant, je fais quoi ???? »

Comments are closed.